S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Album vinyle Pink Floyd – The Dark Side Of The Moon

L’album mythique remastérisé disponible en vinyle.

Resté dans le Billboard 200 américain pendant une période record de 741 semaines – l’équivalent de 14 ans -, dont 591 consécutives, le disque représente, jusqu’à aujourd’hui, l’une des meilleures ventes d’albums de tous les temps. Il se place aujourd’hui 3e disque le plus vendu dans le monde derrière Thriller de Michael Jackson et Back in Black d’AC/DC. En tout, il s’est en effet vendu entre 40 et 45 millions d’exemplaires. Les titres Money et Us and Them/Time furent sortis en single, et Money fut le premier à propulser Pink Floyd à la tête des ventes.

Alors que les punks tentent de survivre à l’aube des années 80 et de la new-wave qui annonce son arrivée, Pink Floyd écrit une de ses pièces maîtresses avec ce double album concept, à la pochette mondialement connue. Tirées des angoisses et de la vie de Roger Waters (la perte de son père, sa rancœur envers le gouvernement Thatcher, sa parano de rock star…), les paroles sont aussi cinglantes qu’un coup de couteau. Même si depuis Dark Side of The Moon, le groupe n’a plus rien à prouver en matière de bruitages et d’inventivité, il excelle ici dans des arrangements dithyrambiques et offre une cohésion inouïe tout au long de l’album. Difficile d’extraire un titre de The Wall tant les enchaînements créent une identité aux compos et structurent l’écoute. Si Waters signe ici la majorité des titres, Gilmour s’affirme aussi avec des parties de guitares exemplaires et quelques chefs d’œuvre du Floyd ( « Comfortably Numb » , « Run Like Hell »).

Rarement un album de Pink Floyd n’a été aussi dense, les tiraillements du groupe sont palpables, et la déchirure finale se fait sentir. Waters bataille pour un troisième album, très personnel aussi, dans The Wall ; les trois auteurs refusent. Les compos iront sur The Final Cut quatre ans plus tard et sur The Pros and The Cons of Hitch Hicking, album solo de Waters. Avec The Wall, débute l’isolement du groupe par rapport à son public. En concert, le groupe joue derrière un mur en construction pour finir entièrement caché ; Waters ne supporte plus le public. Sa parano se fait aussi sentir lors du tournage du film The Wall avec Bob Geldoff dans le rôle principal. Noir et cinglant, la mise en images des propos de Waters marquent une génération, notamment le très célèbre « Another Brick in the Wall ».

Chef d’œuvre dans la carrière brillante de Pink Floyd, The Wall est le dernier album à quatre et reste à ce jour une référence  crépusculaire du rock progressif des années 70.

L’avis de “mesdisquesvinyles.com”

Un chef d’oeuvre, à posséder absolument, attente de réception de l’album vinyle pour compléter cet article 😉

pink-floyd_dark_side_of_the_moon_2

3 Réponses

  1. Kac Maxime

    Super article mais j’aimerais savoir ou acheter cette réédition, je ne trouve que des originaux a plus de 120€ …. Merci 😉

    Répondre
  2. Cb

    J’ai réussi à trouver aussi cette réédition grâce à votre article et j’en suis ravis.
    Merci 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.